La méditation

La Méditation ne peut réellement s’expliquer par des mots, elle demande à être expérimentée pour en ressentir les bienfaits.Nous ne vivons pas pleinement le moment présent suite à nos problèmes du passé et à l’inquiétude du futur, mais la vie se vit maintenant et la méditation nous apprend à lâcher pour être dans l’instant.

Ce n’est pas une démarche intellectuelle mais une démarche d’expérience personnelle.

« C’est observer simplement ce qui est, sans jugement et sans effort, avec patience et bienveillance.  C’est être présent et accueillir l’expérience du moment que nous sommes en train de vivre, sans filtre, sans jugement, sans attente particulière.»

Les bienfaits sont nombreux autant sur le plan personnel, physique, émotionnel que professionnel par exemple : réduction de l’anxiété, augmentation de concentration et de la mémoire, développement de l’optimisme, le calme et  la patience, renforcement du système immunitaire…

Elle permet d’être conscient de tout ce que nous sommes dans l’instant ; Ici et maintenant, se centrer sur la respiration, être à l’écoute de notre souffle, inspirer puis expirer en pleine conscience permet d’apaiser nos pensées, d’équilibrer nos émotions, et de détendre  notre corps.

Si la méditation est au cœur de la pratique de nombreuses religions ou d’autres formes de spiritualités orientales, elle est devenue aujourd’hui en occident une véritable approche laïque favorisant le bien-être et la santé.

nous devons juste choisir vers quoi nous voulons aller.

Elle peut se définir aussi comme observer simplement ce qui est,  c’est cette définition dont les vertus soignantes intéressent le monde de la psychothérapie et des neurosciences depuis quelques années. Le mot méditer vient d’ailleurs du latin Meditari, de Mederi «  donner des soins à ».Nous pouvons trouver comme autre définition : « se familiariser avec » et « cultiver les qualités humaines ».
Jon Kabat Zin : « il ne s’agit pas de devenir quelqu’un d’autre, de manipuler son cerveau, mais de connaitre en soi la dimension profonde de notre humanité. »Tous, responsables de sa vie et de ses actes, nous devons juste choisir vers quoi nous voulons aller.